dimanche 25 février 2018

Pour mieux arnaquer les seniors en maison de retraite, voici “l’humanitude”! (Vidéo)

 
 


 
Les maisons de retraite dont les pensionnaires ont les moyens attirent les margoulins de toute espèce.
 
Il n’y a rien de trop beau ni de trop technologique quand le prix de pension se situe entre 3 et 4000 euros…
Voici une anecdote fort édifiante;

Africanisation de l’Europe. Stephen Smith est-il un militant d’extrême droite ?



africains

Des musiciens de rue, à Edimbourg, Ecosse ...

« Jusqu’en 2050, l’Europe va s’africaniser, c’est inévitable ».

Ces mots auraient pu être écrits par Guillaume Faye, ou par le responsable d’un parti européen qualifié « d’extrême droite » par la presse subventionnée.
Dommage pour les chiens de garde du système, ils sont de Stephen Smith. Journaliste (il a travaillé pour Libération et Le Monde) et écrivain, ce spécialiste de l’Afrique était l’invité de Bourdin Direct ce jeudi.
Fataliste et presque iréniste, selon lui il n’y a rien à faire : « jusqu’en 2050, on sait que l’Europe va s’africaniser, les jeunes sont là, ils sont déjà nés, il n’y a rien à faire ».
En 2050 l’Afrique pourrait en effet avoisiner les 2,5 milliards d’habitants ce qui constituerait une explosion démographique et une menace pour la planète entière, économiquement comme écologiquement.
Mais pour remédier à cette menace démographique lourde, pas de COP21 prévue par l’ONU, ni de grands pactes sur le contrôle démographique d’un continent, simplement une tentative de « gérer les flux ».
Stephen Smith vient de publier « La ruée vers l’Europe : la jeune Afrique en route pour le vieux continent ».
Les propos sont sans appel.
Ils ne sont pas sans rappeler Le Camp des Saints de Jean Raspail, sauf qu’il ne s’agit pas ici d’un roman d’anticipation…
Pour lui l’Europe comptera dans trente ans entre 150 et 200 millions d’Africains en Europe (l’UE compte aujourd’hui 511 millions d’habitants…).

Mediascop, la très rentable société de la dircom’ et compagne de Mélenchon

 
 

Quel bandit ce Mélenchon…! Lisez cet article de France Inter et vous comprendrez pourquoi on vous alerte depuis de longues années sur l’hypocrisie du stalinien.
 
La campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon a-t-elle donné lieu à des surfacturations au profit de structures proches des insoumis ? Une société a largement bénéficié de cette période : Mediascop, propriété de Sophia Chikirou, sa directrice de la communication.

La Société Mediascop

Mediascop est une agence de communication habituée des campagnes de Jean-Luc Mélenchon.
Et pour cause, l’entreprise a été créée en juillet 2011 dans la perspective de la présidentielle 2012. Elle est fondée sous forme de société coopérative par Arnauld Champremier-Trigano, Alban Fischer, deux anciens journalistes passés dans la com’, et Sophia Chikirou.
Ils sont à l’époque les trois stratèges de la communication de Jean-Luc Mélenchon.
Mediascop prend en charge tout le volet communication de la campagne 2012 : attachés de presse, conseils, site internet, réalisation de clips…
Elle facture au total 705 000 € à l’association de financement qui représentent la quasi-totalité de son chiffre d’affaires jusqu’en 2013.
A l’époque, la Commission de contrôle des comptes de campagne (CNCCFP) ne trouve rien à redire sur les factures de la société qui annonce une marge de 10  % sur ses documents.
Les mois qui suivent la présidentielle sont compliqués pour Mediascop, dont les créateurs réalisent même une web-série pour illustrer leurs difficultés à se relancer.
Le chiffre d’affaires s’effondre, malgré quelques prestations sur les législatives et une mission de communication pour Jerôme Kerviel (à titre gratuit, nous a assuré l’un des fondateurs).

Les compteurs Gazpar & Linky: des espions chez soi. Peut-on les refuser ?

             

 
 
  par 25 février 2018
 
Les compteurs Linky et Gazpar envoient à EDF et à Engie votre consommation minute par minute de gaz et d’électricité.
 
Un bon moyen d’espionner les gens: savoir s’ils sont chez eux et quand, et ce qu’ils y font. 
Un bon moyen également de repérer les maisons qui ne sont occupées que par intermittence, même en laissant une ampoule ou un chauffage allumé, ce sera parfaitement repérable.
Ceci au moment où l’invasion des clandestins amène le gouvernement à faire la chasse aux appartements vides pour les y loger.
Un projet de loi a été déposé à L’Assemblée nationale pour donner au consommateur la possibilité de refuser ces compteurs.
C’est le sujet de cette vidéo avec quelques précisions supplémentaires très intéressantes, notamment que ce ne sont pas des employés EDF ou Engie qui viennent les poser, contrairement à ce que prétendent les installateurs.
 
MAIS dés que les compteurs-espions sont posés il n’y a plus de possibilité de revenir en arrière, l’abonné est piégé.
 
Le danger supplémentaire de ces compteurs est de renseigner d’éventuels cambrioleurs.
Il n’y a aucune raison de faire une confiance aveugle à l’honnêteté des employés qui surveilleront l’évolution de vos consommations.
A bons entendeurs !
 

L’entreprise de vélos en libre-service Gobee. bike contrainte d’arrêter ses activités en France

 
 
Des vélos de la marque gobee.bikes à Paris en octobre.
 
La société hongkongaise de vélos en « free-floating » subit depuis plusieurs mois des dégradations et des vols de ses bicyclettes partout où elle s’était installée en France. Récemment elle avait dû renoncer à Lille et Reims.
Le Monde.fr avec AFP |
 
Les vélos verts à Paris c’est fini. L’entreprise Gobee. bike a annoncé samedi 24 février au soir, dans un communiqué « la fin du service Gobee. bike ». Après seulement quatre mois d’existence le service de vélos en « free floating » (des bicyclettes sans bornes) est contraint de mettre fin à sa présence en France.
 
Ce n’est pas le premier revers pour l’entreprise qui avait déjà dû renoncer à plusieurs villes en France, Lille et Reims, et à Bruxelles en Belgique.
La semaine dernière, l’entreprise a également annoncé son retrait d’Italie en précisant que 60 % de son parc en Europe avait été endommagé ou volé.

« Effet domino de dégradation »

Dans son communiqué samedi l’entreprise précise : « Sur les mois de décembre et janvier, la destruction en masse de notre flotte s’est amplifiée en devenant le nouveau passe-temps d’individus, le plus souvent mineurs, encouragés par des contenus largement diffusés et partagés sur les réseaux sociaux ».

J’ai vu des femmes violées à Pristina: Kouchner prend la parole après 19 ans de silence

 
 
Le livre de Péan reproche à Bernard Kouchner de n'avoir pas réagi lorsqu'il était en charge du Kosovo pour l'Onu llors des massacres de Serbes. Ce à quoi le ministre rétorque que bien évidemment que c'est faux, puisqu'il s'est rendu auprès de nombreuses familles serbes.

23.02.2018

A la veille de l’ouverture d’une nouvelle Cour spéciale à La Haye consacrée aux crimes de guerre commis au Kosovo contre les Serbes et les Roms, l’ex-chef de la MINUK et ex-chef de la diplomatie française Bernard Kouchner a pris la parole, révélant ce qui l’avait «marqué terriblement» pendant sa mission.

Le Nord du Kosovo a été isolé du reste de la région dès le début pour éviter une nouvelle guerre dans la région déchirée par les violences et la haine, a déclaré Bernard Kouchner, ancien chef de la mission des Nations unies au Kosovo (MINUK) et ex-ministre français des Affaires étrangères, se rappelant qu’il avait vu des femmes serbes violées et attaquées à Pristina.
«C’est quelque chose qui m’a marqué terriblement. Je suis allé avec […] Hashim Thaci dans les maisons serbes de Pristina. Et j’ai vu des femmes qui avaient été attaquées, violées, etc. […]. Vous savez, j’ai beaucoup d’amitié pour Thaci. Hashim et moi, on se voyait tous les jours. Mais il y avait la réalité terrible», a indiqué M.Kouchner à la chaîne de télévision de Pristina, Klan Kosova.

M.Kouchner, qui a dirigé la MINUK de 1999 à 2001, s’est dit surtout bouleversé par le massacre des paysans.

Le mythe du consensus climatique s’effondre

 

Shutterstock

Claude Brasseur
Mathématicien, chercheur en énergies renouvelables


Il faut que nos responsables politiques acceptent qu’ils ont été bernés.

« L’influence du CO2 sur le climat ne fait aucun doute », selon le GIEC.
Je sais, par mes lectures et études, que le CO2 (gaz carbonique) n’a quasi aucune influence mais, vieux scientifique depuis longtemps expulsé de l’université de Lubumbashi, je n’ai aucune autorité en la matière.
J’ai enfin trouvé un travail définitif et incontestable.
Chacun peut refaire les calculs !
Personne ne conteste le fait que la Terre est réchauffée par le soleil, que l’atmosphère ajoute 33 °C à la température moyenne de notre planète.
Selon le GIEC, dans ces 33 °C, 20,6 °C proviendraient de l’eau dans l’air et 7,2 °C du CO2… CO2 produit, entre autres, par l’être humain et dont la quantité augmenterait dangereusement !

Fin 2017, l’ingénieur Robert Max Holmes a calculé – à l’aide de la loi de Boyle-Mariotte que nous avons tous vue dans l’enseignement secondaire pour les gaz – le réchauffement qu’apporte automatiquement la simple présence d’une atmosphère autour d’une planète.
Les valeurs qu’il a obtenues sont parfaitement celles mesurées par les astronomes pour Vénus, la Terre (les 33 °C), Jupiter, Uranus, Saturne, Neptune, Titan, les planètes à atmosphère dense.
Nulle part il n’est question de « gaz à effet de serre », phénomène qui n’existe pas.

Justin Trudeau, symbole d’un Occident moribond, s’est ridiculisé en Inde

 
 


Le 25/02/2018


Le monde entier rit de lui.
 
Les historiens de demain auront besoin d’illustrations pour caractériser l’irénisme occidental du début du XXIe siècle.
Ils s’interrogeront sur ce moment de folie rempli de bons sentiments émollients et de désirs masochistes, baignant dans une douce naïveté mêlée d’extrême contrition.
Pour ce faire, nul doute qu’ils utiliseront une photo de l’amène et bienveillant Justin Trudeau.
Notre cher et (très) tendre Premier ministre canadien sera, en effet, passé maître dans l’incarnation de la fragilité sûre d’elle-même que figure la majeure partie des élites d’Occident depuis au moins trois décennies.
Libéral, dans son sens le plus pauvre, c’est-à-dire croyant en la toute-puissance et la seule mesure de l’individu ; multiculturaliste, c’est-à-dire neutre, neutralisant, croyant que les nations ne sont que des open spaces en location ; féministe, homophile, surfant sur toutes les modes, du moment
qu’elles s’opposent au monde ancien et classique, et, bien entendu, islamophile en diable, voyant dans le visage du musulman sa seule condition d’étranger vis-à-vis duquel la tolérance oblative ne saurait être que l’unique attitude morale à adopter.

samedi 24 février 2018

Toulouse. Double homicide de la gare de Matabiau: un mineur étranger isolé mis en examen

 
 
Résultat de recherche d'images pour "gare matabiau toulouse"

Publié le 23/02/2018

Un adolescent d'une quinzaine d'années, interpellé mercredi matin, a été mis en examen dans l'affaire du double homicide de la gare Matabiau, à Toulouse, lundi.


C'est un jeune garçon, mineur étranger isolé.
Il prétend avoir 15 ans mais les policiers en charge du double homicide de la gare Matabiau sont dubitatifs.
Lundi 19 février, peu avant 16 heures, cet adolescent se serait trouvé devant la gare, au beau milieu d'un groupe de jeunes gens polytoxicomanes, habitués à revendre quelques grammes de produits stupéfiants, non loin de l'écluse, au bord du canal du Midi.
Soudain, deux hommes de 19 et 27 ans s'écroulent après une rixe sanglante.
L'un est égorgé à l'arme blanche, un autre est mortellement touché au thorax par des coups de couteau.
Un scénario de l'horreur d'une violence inouïe.
Deux morts en plein après-midi et en pleine rue, en ce premier jour des vacances scolaires.
Très vite l'enquête tente d'établir les circonstances de ce drame.
Un travail délicat au regard des profils des différents protagonistes.
Les premières auditions et constatations sur place valident une première thèse selon laquelle les deux victimes se sont entre-tuées.
Mais dans ce milieu interlope, les versions divergent, les témoins sont confus et hésitent, rendant le travail des enquêteurs de la sûreté départementale extrêmement délicat.

Une touriste belge violée et dépouillée en Espagne



Par: rédaction
23/02/18
 
Une touriste belge de 32 ans a été violée et volée lors de son séjour à Torrevieja, une station balnéaire proche d'Alicante.

 
L'agresseur présumé a été arrêté, les voleurs sont toujours recherchés, rapporte Het Nieuwsblad.
Les faits remontent à quelques semaines.
Alors qu'elle promène son chien sur la plage aux alentours de six heures du matin, la jeune femme est interpellée par un homme qui tente de s'adresser à elle en plusieurs langues.
La touriste lui indique qu'elle ne comprend pas.
L'homme poursuit alors son chemin avant d'approcher à nouveau sa victime.
Il l'agrippe par le bras, la traîne et la viole.

Sifflé au salon de l'agriculture, Macron s'énèrve





Michel Janva
Posté le 24 février 2018 à 14h34 | Lien permanent |

Saint-Macaire : vingt migrants bientôt logés à proximité des écoles

 


Gonzague Malherbe

Le calme et la tranquillité qui caractérisent la petite commune de Saint-Macaire en Gironde risquent bien de disparaître d’ici quelques semaines.

Le calme et la tranquillité qui caractérisent la petite commune de Saint-Macaire en Gironde risquent bien de disparaître d’ici quelques semaines.
Depuis quelques jours, c’est déjà l’effervescence.
Et pour cause : les habitants de cet ancien village médiéval de 2.000 âmes viennent d’apprendre l’arrivée prochaine d’une vingtaine de « mineurs migrants », gracieusement logés dans l’ancienne gendarmerie.
D’après des sources locales, ces étrangers en situation probablement irrégulière, provenant principalement d’Afrique et d’Europe de l’Est, seront installés début avril dans leur nouvelle demeure, aux frais du contribuable.
Pour autant, aucune concertation avec la population n’a été menée à ce jour et leur arrivée s’organise dans un silence assourdissant.
Devant ce passage en force totalement antidémocratique des autorités publiques, les Macariens ont tous en tête les expériences désastreuses vécues avec des « migrants » partout en Europe depuis 2013 : tentative de viol à Menton en septembre 2015 par un clandestin somalien, viol d’une employée à Calais en novembre 2017 par un migrant érythréen, tentative de viol par deux Afghans dans un train entre Paris et Dreux en décembre 2015, deux étudiantes violées par sept « migrants » à Ouistreham en avril 2017, et la liste est non exhaustive…

Les clandestins peuvent prendre le train tranquillement et gratis : la direction de la SNCF se couche devant la CGT

 
 


Le 24/02/2018


On verbaliserait sans état d’âme une personne âgée qui a oublié sa carte senior, mais on refuserait de signaler un groupe de migrants dans l’illégalité ?

La section locale de la CGT des cheminots de Bordeaux représente-t-elle l’opinion de l’ensemble des contrôleurs de la SNCF ?
On peut en douter. Jugez-en vous-mêmes.

Une note interne du 16 février a suscité son émoi : « “Lors de vos missions”, précise-t-elle, “si vous remarquez la présence d’un groupe constitué de population migrante, il est rappelé l’absolue nécessité de ne pas vous exposer” et d’“aviser l’escale et le SA Rennes” ».

Il est indiqué, notamment, « si la situation le permet, de recueillir le maximum d’informations (nombre de personnes, présence d’enfants, gare de destination, raisons de cette mobilité…) » et « si le dialogue est possible, [de] rappeler la possibilité de voyager en règle ».

Voilà qui est dit avec précaution, dans un vocabulaire qui relève de l’euphémisme.
Cette note a pourtant provoqué l’indignation de la section locale de la CGT, qui estime que ce n’est pas le travail des contrôleurs, et refuse de « faire du délit de faciès » ou de se comporter « comme une milice de la préfecture ».

vendredi 23 février 2018

TVL, journal du vendredi 23 févr. 2018: Quel avenir pour Marion Maréchal ?

 
 



Ajoutée le 23 févr. 2018
 
01:01 - Politique / Quel avenir pour Marion Maréchal ?
04:52 - Education / Les écoles rurales en péril
07:11 - Agriculture / Un Salon de l’agriculture sous tension
10:21 - Economie / Les “vacances de ski” font le plein
13:05 - L’actualité en bref
19:57 - La France de Campagnol

Comme au Tréport, les Bretons bientôt “sacrifiés” à l’aluminium et au zinc ?

 
 
MG Eoliennes 1

23 février 2018

Michel Gay 

Le système de protection contre la corrosion des éoliennes en mer commence à polluer la Mer du Nord et la Mer Baltique avec de l’aluminium.

Les « anodes sacrificielles » en aluminium, zinc et indium des supports en acier, dont le but est d’empêcher la corrosion par le sel marin, sont pointées du doigt en Allemagne.
Les 6500 éoliennes prévues en 2020 vont rejeter 13 000 tonnes de composés métalliques dans la mer, selon l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.


La méthode de protection classique utilisée contre la corrosion sur les bateaux pourrait aussi convenir, mais elle est plus coûteuse.
Et le coût des éoliennes en mer est déjà suffisamment élevé, voire inabordable comme l’indiquait cet article sur “le naufrage du bon sens“, pour ne pas en rajouter…

Les fondations métalliques des éoliennes en mer sont conçues pour durer 20 ans seulement…

Ensuite, faudra-t-il tout recommencer ?
Est-ce vraiment une production “durable” ?
D’autres projets sont en cours à Saint-Brieuc et Saint-Nazaire, et aussi à Fécamp.
Faut-il s’en inquiéter ?

Non bien sûr, (chut !) puisqu’il s’agit d’un moyen de production d’électricité « verte » à partir d’une énergie renouvelable (mais pas durable) censée sauver la planète !…

Illustration : © Wikimedia Commons

source

Une étude le confirme : plus les élèves sont musulmans, moins ils se sentent français

 

Photo © JEROME MARS/JDD/SIPA 

Photo © JEROME MARS/JDD/SIPA
Sondage. Relayé par nos confrères de l'Express, cette étude va faire beaucoup parler d'elle...
 
Le dernier numéro de l'Express dévoile le résultat d'une étude qui n'a pas fini de faire parler.
L'article de nos confrères met en garde :
 
« une étude montre que foi et citoyenneté ne font pas bon ménage chez certains jeunes Français se revendiquant musulmans ».
 
Et pour cause : selon les résultats de cette étude, « une vaste enquête, menée en 2015 auprès de 9 200 collégiens des Bouches-du-Rhône », le constat est sans appel : « les musulmans sont, de loin, ceux qui expriment le plus faible sentiment national, Plus la foi de ces jeunes est affirmée, plus leur adhésion à l’Etat est faible ».
 
Dans le détail, seulement 30,7% des collégiens musulmans disent se sentir français, alors que leurs camarades catholiques répondent oui à 76,8%.

Poussez-vous de chez vous que je m'y mette !

 
 

22 février 2018

Nadia Remadna : "Dans certains quartiers, une grande majorité adhère à cette radicalisation"

 
Résultat de recherche d'images pour "nadia remadna sevran"

Les journalistes de France Info ne devaient pas s'attendre
à ce genre de réponse de la part de Nadia Remadna, fondatrice de la brigade des mères à Sevran, en Seine-Saint-Denis à propos du 4ème plan contre la radicalisation présentée par le gouvernement :
 
"Je suis très pessimiste parce que je vois la réalité du terrain, je parle avec les gens. Je vois des filles que j'ai connues quand elles avaient 15-16 ans, elles ont aujourd'hui 23 ans, elles sont déjà mamans et voilées de la tête au pied. Je vois aussi des garçons qui ne font plus la bise à leurs copines. Il n'y a plus de mariages mixtes dans les quartiers, on sépare les hommes et les femmes.
On essaie de mettre les valeurs de la République dans les quartiers et se rapproprier l'espace public (...) on a l'impression que dans certains quartiers, une grande majorité [des habitants] adhère à cette radicalisation. On a répondu à la radicalisation par la religion, et je pense que c'est une grande erreur"
 
Et pendant ce temps-là au gouvernement et dans les médias :
 
Images

Philippe Carhon
Posté le 23 février 2018 à 11h02 | Lien permanent |

Italie : multiplication des violences d’extrême gauche à dix jours des élections

 
 




Les violences antifascistes se sont intensifiées jusqu’au vil et brutal lynchage d’un représentant de Forza Nuova, mardi 20 février en plein centre de Palerme.

À dix jours des élections, le climat est sous très haute tension en Italie, où les violences antifascistes se sont intensifiées jusqu’au vil et brutal lynchage d’un représentant de Forza Nuova, mardi 20 février en plein centre de Palerme.
Il n’était pas encore 19 heures quand une dizaine d’individus vêtus de noir et cagoulés prenaient d’assaut Massimo Ursino, lui liant pieds et mains avec du ruban adhésif, avant de le passer à tabac.
Une jeune femme, complice, reprenant l’agression avec son smartphone en ricanant.
L’homme, qui accuse plusieurs blessures graves à la tête, a été hospitalisé.
Et ce n’est que quelques heures auparavant que Forza Nuova lançait l’alarme : « Cette campagne
électorale est marquée par une intimidation constante, exercée sous des formes diverses par les gauches institutionnelles et des centres sociaux [squats d’extrême gauche, NdT]. À Palerme, après
les incendies volontaires de février de l’année dernière à l’encontre de FN, la récente irruption armée dans un siège d’une de nos associations, une alarmante et unilatérale tentative de faire augmenter le niveau de la confrontation se vérifie. Hier soir, un groupe de dix personnes armées attendait des heures durant en bas de chez un de nos candidats. »

Le même jour, à Pérouse, un commando armé de battes, visages masqués, attaquait après les avoir suivis en voiture un groupe de militants de CasaPound qui collaient des affiches électorales.

Salon de l’agriculture : gouverner, c’est se faire voir

 
 


Le 23/02/2018

 
Le look trader aux dents longues ne passe pas auprès du monde rural. Même avec des bottes en caoutchouc, personne n’y croit.
 
L’image d’Emmanuel Macron auprès des agriculteurs est déplorable.
Et pas que… Mais surtout là. Affreux.
Le look trader aux dents longues ne passe pas auprès du monde rural.
Même avec des bottes en caoutchouc, personne n’y croit.
Raison pour laquelle, à l’occasion du Salon de l’agriculture qui ouvrira ses portes samedi, l’Élysée veut frapper fort.
Opération séduction tous azimuts.
Si la proposition de l’équipe de communicants est acceptée, le Président devrait, dès l’aube, participer à une traite des vaches dans une étable du Salon, puis passer la journée entière allant de stand en stand, de porcs en porcs, de dindons en poulettes, et plus si affinités…
Dégustations de produits divers jusqu’à écœurement total avec retour au bureau en ambulance. L’image est à ce prix.

De son côté, le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert (l’homme qui prêtait sa cravate à François Hollande) et son cabinet s’installeront porte de Versailles pour toute la durée de la manifestation.
Dix jours au cul des vaches !
L’esbroufe bat son plein.
La nuit, Édouard Philippe viendra recompter les bêtes…
Surveiller qu’aucune ne s’échappe…
Tout le gouvernement est sur le coup.